Activite physique

Les bénéfices de l’activité physique

Les bénéfices de l’activité physique pour la santé.

Améliorer le sommeil

L’exercice est généralement associé à un meilleur sommeil et à une fréquence réduite des périodes d’endormissement diurne. 

Les personnes ayant un niveau d’activité physique élevé au travail auraient un sommeil insatisfaisant tandis que ceux dont le niveau d’activité serait élevé durant les loisirs dormiraient mieux.

Atténuer la douleur

L’activité physique peut entraîner des effets analgésiques par la libération de certaines hormones comme des endorphines, mais aussi par la multiplication des sensations physiques, diminuant ainsi l’importance relative de la douleur.

Renforcer l’ossature

Les os agissent comme des réservoirs qui se remplissent à partir de la naissance jusqu’au milieu de l’âge adulte. Puis, entre 30 et 40 ans, ceux-ci commencent à se vider plus ou moins lentement et de façon plus accélérée chez les femmes ménopausées. Les effets de l’exercice sur l’ossature diffèrent évidemment en fonction de l’activité choisie. Par exemple, la qualité osseuse de la hanche est augmentée par la marche et la course à pied, alors que cette dernière favorise aussi la qualité osseuse des vertèbres. Les activités physiques impliquant des impacts seraient plus efficaces comme les sauts répétés 10 fois à une intensité élevée.

Augmenter l’espérance de vie

L’activité physique réduirait d’environ du tiers l’ensemble des causes de mortalité, ce qui permettrait non seulement de vivre plus longtemps (de 2 à 7 ans), mais aussi d’augmenter le nombre d’années passées en meilleure santé. La règle serait aussi valable pour les personnes sédentaires qui augmentent leur niveau d’activité à un âge avancé.

Aussi peu que 15 minutes d’exercice quotidien auraient des effets bénéfiques sur l’espérance de vie.

Les activités d’aérobie seraient particulièrement avantageuses pour l’espérance de vie. 

Favoriser la santé mentale

L’augmentation du niveau d’activité physique d’une personne, qu’elle soit initialement sédentaire ou non, serait associée à une meilleure santé mentale en terme d’anxiété, de dépression et d’épuisement professionnel (burnout).

En sens inverse, les personnes actives qui réduisent leurs activités physiques sont plus à risque de voir des effets négatifs sur leur santé mentale.

  • les programmes d’exercices au travail, notamment ceux incluant le yoga, auraient un impact positif sur les symptômes dépressifs et l’anxiété.
  • marcher 150 minutes par semaine préviendrait le risque de subir une dépression.

Soigner et prévenir de plusieurs maladies

En effet, celui-ci serait associé à une plus grande élasticité des artères et elle aurait aussi un effet protecteur sur l’hypertension, même chez les personnes obèses ou en surpoids, c’est-à-dire que ces personnes seraient moins à risque d’hypertension si elles demeurent actives physiquement.

Apaiser le stress relié à la performance

Trop stressé avant un examen ou une performance musicale ? Pourquoi alors ne pas utiliser l’activité physique comme une drogue ? Des chercheurs brésiliens ont démontré que les musiciens actifs physiquement avaient un niveau de stress plus bas. Les changements hormonaux entraînés par l’exercice pourraient expliquer l’augmentation de la résistance au stress, notamment la modification du taux de cortisol.

L’activité physique pratiquée régulièrement durant une période de plus de 6 mois aurait aussi un effet sur les performances en améliorant les fonctions cognitives.

Embellir nos meilleurs comme moins beaux jours

L’activité physique réduit l’importance des incapacités physiques des personnes âgées, même chez les personnes les plus vulnérables et en perte d’autonomie. L’exercice améliore aussi les fonctions cognitives, dont la vitesse de raisonnement. Les personnes âgées physiquement plus actives ont aussi une capacité d’attention accrue ainsi qu’une mémoire à long terme plus vive. En contrepartie, la sédentarité est associée à un plus grand risque de souffrir d’arthrite et de dépression.